A l’ombre des Aromatiques (ou le repos du jardinier)

A l’ombre des Aromatiques (ou le repos du jardinier)

A L’OMBRE DES AROMATIQUES (OU LE REPOS DU JARDINIER)

Bonjour Les Futés du Quotidien !

Je vous propose aujourd’hui un article un peu inhabituel pour mon blog car aujourd’hui, j’ai l’immense plaisir de participer, pour la première fois, à la Bataille Food ! Mon excitation est à son comble ! Mais… Qu’est-ce donc que la « Bataille Food » ? C’est un jeu-concours culinaire sur le net que j’ai découvert grâce à un blog que j’aime beaucoup : 1,2,3…Dégustez ! La Bataille Food est un jeu très convivial, créé par Jenna du blog Bistro de Jenna, où toute personne peut participer (blogueurs ou non). Il est organisé tous les mois depuis un peu plus de 5 ans. Le thème du mois est lancé par le lauréat du mois précédent. Et justement, la gagnante du mois de juin 2018 – et donc marraine pour juillet 2018 (vous suivez toujours ?) – n’est autre que Valérie du blog 123Dégustez ! Elle-même avait été sélectionnée par le précédent parrain Brian de Brian Iz In The Kitchen sur le thème « A Ras le Bowl » avec son superbe Superbowl de Printemps. Le thème choisi par Valérie pour ce mois de juillet est « LES HERBES AROMATIQUES ». Avec la possibilité d’utiliser une ou plusieurs herbes aromatiques, fraîches de préférence, dans un plat salé ou sucré, sorbets, boissons, confitures, etc. Basilic, aneth, thym, verveine, romarin, menthe, estragon, cerfeuil, persil, coriandre, pour les classiques par exemple. Ou encore shiso ou mélisse ou des herbes plus insolites. Nous avons l’embarras du choix ! Mais attention, PAS juste quelques pincées d’herbes de Provence rajoutées dans un plat. Les herbes doivent apporter une vraie âme à la recette. Ou bien elles doivent avoir une histoire : celles de son jardin ou cueillies lors d’une belle ballade par exemple. Le sujet m’a tout de suite inspiré. Quelle joie de pouvoir y participer et de vous faire partager cela !

Quelles herbes aromatiques ont élu domicile sur ma terrasse (ou dans mon placard !) :

Basilic, Menthe verte, Menthe marocaine, Thym citron, Estragon, Persil plat pour les herbes fraîches ; Et pour les herbes sèches : Aneth, Coriandre (graines, graines moulues, feuilles), Ciboulette. Et occasionnellement des brins de Romarin du jardin d’une amie. J’apprécie tout particulièrement le Basilic, tellement généreux. A peine touchez-vous ses feuilles que vos doigts transportent sa bonne odeur, presque épicée. Et la Menthe, bien sûr. Qui apporte une fraîcheur tant appréciée par les grosses chaleurs. Les spécialistes vous parleraient sans doute longuement des vertus médicinales de toutes ces herbes aromatiques. Plus modestement, je me limiterai ici à la saveur particulière de celles que j’ai sélectionnées pour confectionner ce plat. Plat parfumé (comme il se doit, surtout pour un tel thème) mais aussi gai et rafraichissant pour les yeux. A l’approche des vacances d’été, avec de fortes chaleurs déjà installées, j’ai créé cette composition intitulée :

« A l’ombre des Aromatiques (ou le repos du jardinier) »

Une confection pas si longue que ça en a l’air. Beaucoup de petits temps mis bout à bout que l’on peut aisément préparer à l’avance en quelques minutes seulement. On peut même utiliser un Kit Futé Gourmand ! Je vous détaille tout, étape par étape, avec même la liste de courses et un rétro-planning pour vous tranquilliser l’esprit. Cool, non ? Finalement c’est surtout l’idée qui prend du temps. Et ça, c’est réglé. Plusieurs parties composent cette scénette :

  • Le personnage
  • Les sols : sable sous le jardinier, chemin, et les graviers sous les cailloux
  • L’herbe
  • Les bordures en cailloux
  • L’arbre et les fleurs
  • Les accessoires : support de l’arbre, serviette, bol et paille, panier, balai

Quizz – Avez-vous trouvé de quoi sont composés ce petit personnage qui lézarde au soleil et son jardin ? ?…. Je vous laisse faire des propositions 🙂 …. Réponses :

  • Le personnage et les cailloux sont en pâte brisée aromatisée au Romarin,
  • Les sols sont en semoule : le sable sous le jardinier est un taboulé à la Menthe, au Persil et au citron. Pour la recette, c’est en un clic ici ; le chemin est une semoule de blé nature, les graviers sous les cailloux sont une semoule d’épeautre aromatisée à l’Estragon.
  • L’herbe qui accueille les jolies fleurs est un « taboulé » de courgette, olives noires et Estragon.
  • Les roses orange autour du jardinier sont des carottes à la coriandre et au persil, les tulipes rouges sont des tomates au Basilic et les « pensées » jaunes sont en peau de courgette jaune nature.
  • L’arbre qui donne un peu d’ombre au jardinier est bien sûr du Basilic.
  • Les accessoires : l’arbre est piqué dans un support en demi citron, la serviette est une tranche de mimolette agrémentée d’un motif en romarin, le bol est un demi-radis, la paille est une tige de Persil, le panier est en courgette, le balai est fait de 2 brins de Romarin.

Cette composition bluffera sans doute vos convives par sa complexité apparente alors qu’en réalité, tout est simple à réaliser. Il faut juste prévoir des étapes et préparer à l’avance tout ce qui peut l’être. Je vous propose ici : la liste de courses (quoi de plus désespérant que de s’apercevoir au dernier moment qu’il manque un ingrédient ?!), le matériel particulier (il y en a peu), le rétro-planning, et bien sûr le détail de chaque étape. C’est parti !

LISTE DE COURSES :

Placard :

  • 250g farine
  • Sel
  • Semoule de blé précuite : 75g (1/2 recette du Taboulé) + 25g (semoule nature)
  • Semoule d’épeautre précuite environ 50g
  • Poivrons déshydratés
  • Oignon frais ou déshydraté

Réfrigérateur :

  • 1 œuf
  • 100g beurre
  • 1 tranche fine de fromage type mimolette (orange), sans trou (serviette de plage du jardinier !)

Herbes aromatiques :

  • Fraîches : Romarin, Basilic, Menthe (ou, si vous utilisez un kit futé gourmand : Menthe séchée), Persil, Estragon
  • Séchées : graines de coriandre moulues

Fruits et légumes :

  • 2 grandes courgettes vertes ou 3 petites
  • 1 courgette jaune
  • 3 ou 4 carottes orange
  • 5 ou 6 petites tomates olives
  • 2 belles tomates rondes ou quelques petites
  • 1 radis rond
  • Olives noires dénoyautées (environ 100g)
  • 2 citrons (1 vert pour le taboulé et 1 jaune pour la décoration ou 2 jaunes)

Épices et aromates :

  • Curcuma en poudre
  • Sel
  • Poivre noir

Huiles :

  • Huile d’olives
  • Huile de sésame

MATERIEL PARTICULIER :

  • Un beau plat de présentation, à bord pas trop haut. J’ai utilisé un plat en forme de feuille mais un plat à tarte ou une grande assiette de présentation pourraient convenir aussi
  • Un couteau fin très tranchant à petite lame (pour la découpe des tomates)
  • Un pinceau de badigeonnage en silicone (facultatif)
  • 5 ou 6 petits pics en bois ou en plastique (pour les brochettes de fleurs de carottes)
  • Un petit emporte-pièce en forme de fleur

RETROPLANNING :

J’ai réalisé cette composition en plusieurs étapes, pour une présentation le dimanche midi :

  • J-3 : check de tous les ingrédients disponibles, pour ne pas avoir à faire de courses de dernière minute !
  • J-2 (vendredi soir) : pâte brisée au Romarin et cuisson du personnage et des cailloux. Ils se conservent plusieurs jours sans problème dans une boîte hermétique
  • J-2 (vendredi soir) : sélection et lavage des légumes (carottes, courgettes vertes et jaunes, radis, citron), des fruits (tomates) et des herbes aromatiques fraîches. Conservées aussi sans problème dans un récipient adapté, fermé, au réfrigérateur (sauf les tomates, à conserver de préférence en dehors du réfrigérateur)
  • J-1 (samedi matin) : taboulé et semoules ont été préparés la veille. Ils se conservent également sans problème au réfrigérateur dans un récipient fermé.
  • J-1 (samedi après-midi) : préparation des fleurs, sans assaisonnement : découpe et cuisson des carottes, réalisation des roses de carottes, découpe des tomates, découpe des courgettes, découpe du panier de courgette. Conservation parfaite dans une boîte hermétique au réfrigérateur (pensez au filet de jus de citron sur les carottes pour qu’elles conservent leur belle couleur d’origine)
  • Jour – J (dimanche matin) : taboulé de courgettes / olives / Estragon, assaisonnement des fleurs de carottes et de tomates, dressage. Découpe du short et des cheveux du personnage, à placer. Conservation au réfrigérateur avec un film plastique alimentaire dessus, jusqu’au moment de servir. Vous placerez l’arbre basilic et le panier au dernier moment.
  • Au déjeuner du midi : ajout de l’arbre Basilic et du panier, présentation et dégustation !

LE PERSONNAGE ET LES CAILLOUX – La pâte brisée au Romarin

Ils sont réalisés à partir d’une pâte brisée salée. Pour les apéritifs, j’aime bien aromatiser la pâte : cumin, fromage, herbes de Provence, etc.  J’ai ajouté ici du Romarin. Une amie a un gros pied de Romarin bien odorant. Et hop, quelques brins fraîchement cueillis dans son jardin pour l’occasion. Merci Rosy J. Pour la pâte brisée, j’utilise depuis plusieurs années, et toujours avec autant de succès, la recette express de Tupperware : Préparation : 5 minutes. Vous aurez du surplus. Il ne faudra qu’une petite moitié pour la recette. Cuisson : 10-12 minutes (cailloux) et 15-20 minutes (personnage)

  • 250g de farine
  • 100g de beurre
  • 1 œuf
  • 50 ml d’eau
  • 1 bonne pincée de sel
  • Ici quelques feuilles de Romarin coupées en toutes petites têtes d’épingle
  • Mélange à la main ou au robot
  • Repos ½ heure minimum au frais (filmer pour éviter la formation d’une croûte) mais vous pouvez la faire la veille de la cuisson en la conservant au réfrigérateur.

Pour réaliser le personnage, il suffit d’une simple découpe grossière du contour du corps, l’évidement (creux des bras) puis le façonnage (galbe des bras, jambes, etc.). Prévoir un peu de farine pour faciliter le transfert vers la plaque de cuisson. Il ne reste plus qu’à donner un visage sympathique à notre petit vacancier (avant cuisson) : deux yeux, un petit bout de nez, un grand sourire… le tout avec 2 petites feuilles de Romarin ! Qu’en pensez-vous ? Pour les cailloux, hyper simple. Dans la nature, trouvez-vous deux cailloux de formes identiques ? Non. Ici, même principe. Juste un peu de pâte roulée entre les doigts (pas à la manière du Père Noël etc. Je vous vois venir 😉 ). Des tailles et formes différentes étalées sur la plaque de cuisson.

  • Cuisson à 180°C. Pour les cailloux, 10 à 12 minutes suffisent. Pour un petit personnage, prolongez la cuisson jusqu’à 15 à 20 minutes au total selon le four. Je vous conseille tout de même de surveiller la coloration dès le retrait des cailloux. Ce serait dommage de lui faire prendre des coups de soleil ;).
  • Laissez refroidir sur une plaque avant manipulation.

La chevelure est découpée dans une olive noire sans noyau fendue sur la hauteur et le short dans une partie de tomate ! Juste posés sur le personnage.

LES ACCESSOIRES DU PERSONNAGE – Serviette et bol

La serviette est une fine tranche de fromage type mimolette, de bonne tenue, sur laquelle j’ai inséré des feuilles de romarin en guise de motif. Le bol est un demi radis rond. En évidant une partie, vous pourrez reproduire des morceaux de glaçons. Un petit bout de tige de persil fait une paille bien à propos !

LES SOLS – Le Taboulé à la menthe et au citron, les semoules de blé et d’épeautre.

Pour le Taboulé à la menthe et au citron : Préparation : 20 minutes… ou 3 minutes si vous utilisez un Kit Futé Gourmand ! J’ai utilisé la moitié de la recette du Taboulé à la menthe et au citron, que vous trouverez en cliquant ici. Juste une modification : je n’ai pas mis les dés de tomates ce qui aurait été visuellement inadapté et j’ai utilisé de l’oignon déshydraté, plus discret. Le goût de ce taboulé en est inchangé. taboulé à la menthe et au citron Pour la semoule de blé nature : Préparation : 2 minutes. Pour une utilisation froide, rien de plus simple : ajoutez un peu de sel et de l’eau froide. L’eau doit dépasser légèrement de la surface de la semoule. Laissez absorber. Réservez au réfrigérateur. Pour la semoule d’épeautre à l’Estragon : Préparation : 3 minutes. Froide aussi, donc même principe : même préparation que précédemment mais je l’ai agrémentée de quelques brins d’estragon. Les deux se marient très bien.

L’HERBE – Le « taboulé » de courgettes aux olives et à l’Estragon

Préparation : 10 à 15 minutes (selon utilisation ou non d’un robot) J’apprécie beaucoup les salades de courgettes crues. Croquant, fraîcheur, facilité de digestion… Que du bon !  J’utilise habituellement plutôt de la Menthe et du Persil avec la courgette. J’ai ajouté ici de l’estragon… eh bien je recommencerai ! Le mélange estragon / olive noire donne un goût presque menthe/réglisse tout à fait original. Lavez les courgettes. Laissez la peau. Découpez et réservez une extrémité de courgette (à environ 6 cm de la pointe) pour le panier du jardinier. Découpez le reste en morceaux d’environ 2 cm. Ajoutez une poignée d’olives noires dénoyautées et égouttées (environ 80g), des feuilles d’estragon lavées, du sel, du poivre. Puis réalisez une fine julienne de ce mélange. Si vous utilisez un robot, surveillez afin de ne pas faire une pâte (ce ne serait cependant pas dramatique). Éliminez le jus, ajoutez juste un peu de jus de citron et réservez. Vous pourrez si vous le souhaitez ajouter un peu d’huile d’olives mais au dernier moment, au moment de servir. Pour dressage, étalez cette « herbe » directement sur le plat à l’endroit voulu.

LES ROSES ORANGE DE CAROTTES – Et feuilles de Persil

Préparation : 20 minutes + 10 minutes de cuisson à la vapeur douce Ingrédients :

  • 3 ou 4 carottes orange
  • Feuilles de Persil plat ou frisé
  • Graines de Coriandre moule
  • Sel
  • Jus de citron

Lavez et épluchez les carottes. Découpez de fines lamelles dans la longueur. Cuisez 10 minutes à la vapeur douce (dans un cuiseur dédié ou dans un panier vapeur sur une casserole d’eau bouillante + couvercle). Laissez refroidir. Étalez chaque lamelle et parsemez de sel et de coriandre. Roulez chaque lamelle et maintenez la rose à l’aide d’un petit pic en bois type cure-dent. Intercalez du persil de chaque côté des roses. 3 roses par « brochette » ou davantage selon la taille du pic. Pour ouvrir un peu les pétales en incisant légèrement à l’aide d’un couteau tranchant. Arroser d’un filet de jus de citron. Réservez au réfrigérateur dans une boîte hermétique fermée. Lors du dressage, placez ces roses autour du personnage, comme une haie fleurie.

LES TULIPES ROUGES DE TOMATES – Au Basilic, curcuma, poivre noir et huile d’olives

Préparation pour 12 tulipes : 15 minutes. Ingrédients :

  • 6 petites tomates olives
  • Feuilles de Basilic frais
  • Curcuma en poudre
  • Poivre noir
  • Sel
  • Huile d’olives

Lavez les tomates. A l’aide d’un couteau tranchant à lame étroite coupez chaque tomate en deux en faisant des zigzags. Insérez la pointe du couteau jusqu’au centre et tournez en faisant les zigzags. Séparez chaque demi tomate. Ôtez les grains de tomate. Laissez la chair. Réservez au réfrigérateur dans une boîte hermétique fermée jusqu’au moment de l’assaisonnement. Si des demi-tomates ne tiennent pas debout, coupez un peu la base. Pour l’assaisonnement, ajoutez des brins de Basilic ciselé, du curcuma, du sel, du poivre noir du moulin et badigeonnez d’huile d’olives au pinceau. Lors du dressage, placez tout simplement ces tulipes sur l’herbe, en alternant tulipes rouges et « pensées » jaunes.

LES « PENSEES » JAUNES DE COURGETTE.

Préparation : 5 minutes. Lavez la courgette jaune. Découpez des morceaux de la largeur de l’emporte-pièce en forme de petite fleur. Taillez des lamelles épaisses de peau, de surface couvrant celle de l’emporte-pièce. Découpez des fleurs à l’emporte-pièce.  Séparez en 2 chaque fleur dans le sens de l’épaisseur pour obtenir une fleur bien jaune et un fleur plus claire. Réservez au réfrigérateur dans une boîte hermétique fermée jusqu’au moment du dressage. Lors du dressage, posez les fleurs jaunes et blanches sur l’herbe en alternance avec les tulipes.

LE PANIER DU JARDINIER EN COURGETTE – Et olives noires. Et son balai au Romarin.

Préparation : 5 minutes. A partir de l’extrémité de courgette précédemment conservé, évidez la partie haute en laissant de quoi faire une anse, et creusez l’intérieur du panier. Placez des petits morceaux d’olives (et/ou de feuilles d’herbes aromatique, ou des restes de fleurs jaunes) à l’intérieur du panier. Confectionnez un balai à l’aide de 2 brins de Romarin. Piquez le balai dans le panier. Enveloppez d’un film plastique alimentaire et réservez au réfrigérateur jusqu’au moment du dressage. Lors du dressage, posez le panier sur les cailloux, où vous voulez ! Pour équilibrer visuellement, je l’ai placé du côté opposé de l’arbre Basilic qui donne de l’ombre au jardinier.

LE DRESSAGE FINAL – Étape par étape

Définissez grossièrement l’endroit du personnage et des parterres de fleurs. Le personnage :

  • Taboulé à la menthe et au citron
  • Serviette de mimolette
  • Personnage
  • Bol et paille
  • Sur un bord : demi citron, piqué de belles tiges de Basilic
  • De part et d’autre : deux haies de roses de carottes orange

Les abords :

  • Délimitez le bord du jardin avec les graviers de semoule d’épeautre
  • Ajoutez les cailloux de pâte brisée
  • Délimitez le chemin qui va séparez les deux parterres de fleurs jusqu’au panier, par une bande de semoule de blé nature

Les parterres de fleurs :

  • Ajoutez l’herbe de taboulé de courgette/olives noires/estragon

  • Posez en alternance « aléatoire » les tulipes de tomates rouges et les « pensées » de courgettes jaunes

Composition finale : Immortalisation : n’oubliez pas de prendre une photo de l’ensemble !   Bon je vous l’accorde, ma photo n’est pas géniale, il faut que je prenne des cours de photos culinaires ! Mais “en vrai”, c’est du plus bel effet ! E aux convives qui vous diraient : c’est dommage de « détruire » cela ! Vous répondrez : ne craignez rien, j’ai la recette. Goûtez, tout se mange et dites-moi quels parfums vous reconnaissez.

Bon appétit !

J’espère que vous trouverez autant de plaisir que moi à réaliser cette petite scène de vie. Les herbes aromatiques, ce n’est que du bonheur !

Mais au fait, d’où m’est venue l’idée de cette composition ?

De mon petit garçon bien sûr. A 5 ans, il est parfois difficile de croquer dans du « vert ». Tout est bon pour se réconcilier avec ce type de légume ! Et sans doute aussi de mon jardinier préféré, qui par son talent a su nous créer un agréable jardin !

Et vous, quelle sera votre création aromatique ?

Voici la liste des participants du mois de juillet, nul doute que nous y trouverons des pépites : Valérie de 123degustez – Jenna de Bistro de Jenna – Carole de Ramène la Popotte – Emilie de Emilie Sweetness – Marie de Cooking et Bon Appétit – Lina de Chaud Patate – Brian de Brian Iz in the kitchen – Lova de Graine de faim Kelly – Ingrid de Les voyages de Gridelle – Maggy de Magg kitchenette – Dr Chocolatine de  La Médecine Passe par la Cuisine – Fabienne de Famoh – Justin de The Garden of Delights – Catalina de Le blog de Cata – Silvie de Citronelle and Cardamome – Catherine de Chez Catytutu – Delphine de Oh la gourmande – Gabrielle de Petites cuillère et Charentaises – Hélène de Keskonmangemaman – Samar de Mes inspirations culinaires – Michèle de Croquant Fondant Gourmand – Céline de Comme une envie de… – Isabelle de Les kits futés du quotidien – Lic de Aussi délicieux qu’un gateau – Christine de Pause nature – Christine de Mes plats au quotidien

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 1
  • 1
  •  

14 thoughts on “A l’ombre des Aromatiques (ou le repos du jardinier)

    1. Merci Emilie ! Sans surprise, mon petit garçon a mis une option sur le bonhomme et le panier !

    1. Merci Justin ! Contente que cela te plaise. C’était aussi amusant à réaliser !

  1. coucou Isabelle,
    Comme c’est beau mes filles ont adore les photos et moi avec je suis certaine qu’elles finiront leur assiette avec appetit 🙂
    bisous

    1. Merci Samar de ton message. En tout cas, mon fils de 5 ans a mangé sans souci sa part de taboulé courgettes / olives noires / estragon (mélangé avec un peu de semoule nature quand même…) ! Il était un peu dubitatif au début quand je lui ai demandé s’il voulait un peu de pelouse et de tulipes… Il a trouvé les fleurs jaunes super bonnes et croquantes (peau de courgette nature !). Tout arrive 🙂 Tu me diras pour tes filles ! Biz

  2. Waouh comme c’est beau, une vraie œuvre d’art..Bravo à toi
    Et merci pour toutes tes explications
    Bisous et bon samedi

    1. C’est très gentil Delphine, merci. Et en plus c’est facile à faire ! Bon dimanche, profite bien.

  3. Ouah, je suis bluffée !
    C’est une participation extra à la Bataille Food avec toutes ces herbes aromatiques !
    Tout à l’air délicieux, cela a du être un plaisir, de la confection à la dégustation.
    Mon seul regret, une photo plus grande de ce plat…
    Belle soirée et à bientôt
    Valérie

    1. Merci beaucoup Valérie ! C’est vrai que c’était très rigolo à faire. Et on a tout mangé sans scrupule (sauf les pics en bois ;)). Ah les photos ! Grosse déception pour moi aussi. J’essaierai d’en retravailler une ou deux pour avoir une bonne grandeur et de bonne qualité. Très beau dimanche et à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *