Cette expérience qui m’a rendue meilleure : le WUTAO

Cette expérience qui m’a rendue meilleure : le WUTAO

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “Cette expérience qui m’a rendu(e) meilleur(e)” organisé par le blog Recouvrement Facile.

Cette expérience qui m’a rendue meilleure :

le WUTAO

Cette expérience qui m’a rendue meilleure… J’ai hésité quelques jours avant de répondre à cette invitation parce que je ne savais pas trop sous quel angle aborder ce thème presque… philosophique. Meilleure… plus forte ? plus courageuse ? plus patiente ? plus confiante ? plus aimante ? Il y a tellement de « plus », de « mieux » possibles…

En même temps, à plus de 40 ans, il y a déjà tant d’expériences ou d’épreuves qui vous ont fait grandir, à petits ou à grands pas.

J’ai choisi de vous faire partager une expérience vécue il y a près d’un an.

Le WUTAO

KEZAKO ?

Une découverte fortuite.

Si le hasard existe.

Mais avant…

Je cherchais à reprendre une activité sportive.

L’aïkido me tentait beaucoup. Ni une ni deux, me voilà partie pour mon 1er cours découverte. Très convivial. Multi-niveaux… Prise par l’enthousiasme de cette nouvelle vie (rien que ça !), j’ai sans doute oublié qu’à 40 ans et après plusieurs années certes actives mais non sportives on est un peu moins souple qu’à 15… Rendez-vous le lendemain chez mon ostéopathe préféré ! Qui m’assure que si-si, l’aïkido est très approprié, complet, tout en souplesse, etc. Mais non-non, je vois bien que ça ne va pas marcher. Je n’aurai pas la patience, l’humilité nécessaires pour progresser à tous petits pas, sur une dizaine d’années. Je n’ai plus la (fausse) certitude des jeunes années où l’on pense que l’on a tout son temps et où on se laisse prendre par le temps.

J’ai commencé la danse très jeune. J’accompagnais ma mère pour chercher ma sœur ainée à son cours de danse classique. J’avais les yeux pleins d’étoiles. Ma mère et la professeure se sont laissées convaincre pour m’intégrer au cours d’éveil. J’avais 4 ans. La danse a forgé mon corps et mon caractère pendant tant d’années. Cela m’a aidé à bien des égards, pas seulement pour apprendre toutes sortes d’autres danses mais aussi dans la vie de tous les jours.

J’aurais bien aimé reprendre les cours de danse latine mais c’était peu compatible avec l’organisation familiale. Et j’aspirais sans doute à autre chose. A toujours courir après le temps, j’avais besoin de me poser un peu, de me ressourcer.

J’ai tout naturellement cherché du côté du Taï-Chi et du Qi-Gong. Malheureusement les cours proposés ne collaient pas non plus avec mon emploi du temps.

Quels chemins m’ont finalement amenée jusqu’à la page web du WUTAO… Je ne sais plus ! En revanche ce dont je me souviens c’est que cela m’a tout de suite interpelée. Intriguée aussi. On y parle d’écologie corporelle, de mouvement ondulatoire primordial, d’éveil de l’âme du corps…

« WU » signifie « éveil » ou « danse » … Tiens, tiens, encore la danse.

« TAO » signifie « la voie ». Ca tombe bien, je cherche un peu la mienne en ce moment…

Imanou Risselard, créatrice du WUTAO aux côtés de Pol Charoy

Me voilà donc à ce stage découverte, organisé dans une école de massages. Je trouve une place juste devant le bâtiment : cool ! Je suis un peu en avance : dingue ! Une formatrice à la fois dynamique, pleine d’humour et de simplicité. Tout cela s’annonce fort bien.

Nous sommes une petite dizaine de personnes. La plupart novices comme moi. De tous horizons. Une petite musique de relaxation en toile de fond et c’est parti pour plusieurs heures qui filent sans s’en rendre compte.

Nous avons expérimenté chacune des approches possibles : debout, assis sur une chaise, assis au sol, couché au sol. Je ne parlerai que de la forme debout, qui a ma grande préférence.

Etre en conscience

Mon ressenti ?

Me déployer, petit à petit, à mon rythme, dans un large mouvement d’étirement. Depuis le bassin, en déroulant chaque vertèbre, en repoussant chaque muscle, jusqu’au bout des doigts, jusqu’au bout des yeux.

L’impression d’un papillon qui déplierait ses jeunes ailes toutes fripées pour la première fois, enfin libre de sa chrysalide.

L’effet immédiat est de respirer, d’ouvrir grand les yeux, de sourire.

C’est comme arriver au sommet d’une montagne. On ouvre grand les bras et les yeux, on inspire le plus largement possible  devant la magnifique vue. On sourit à la vie. On est rempli de gratitude face à la beauté de la nature.

Puis relâcher.

Recommencer.

Mouvement infini.

Dans un étirement de plus en plus ample, dans un rythme de plus en plus régulier.

Puis fermer les yeux. Intérioriser le mouvement. Accélérer le geste jusqu’à l’effort minimal, balancier qui se compense.

L’extase.

Cécile Bercegeay, formatrice wutao

 

En quoi cette expérience m’a-t-elle rendue meilleure ?

A la fois tonifiante et relaxante, cette pratique m’a permis de me reconnecter avec mon moi intérieur. D’être plus à l’écoute de mon corps et de mes émotions. Et plus largement, de reprendre conscience des possibilités du corps et de l’esprit, comme acteurs de notre bien-être.

De là s’est accentué mon désir d’approfondir l’apprentissage des massages.

J’ai donc suivi plusieurs stages de massages détente, relaxation et bien-être. Et je suis actuellement une formation en réflexologie plantaire.

Il y a tant de raisons de remettre ses décisions à plus tard, n’est-ce pas ?

Avec cette belle expérience, je suis passée à l’action !

Pour plus de renseignements, je ne saurais trop vous conseiller d’aller sur le site officiel ou sur http://www.wutao.fr.

Imanou Risselard

Et pour découvrir véritablement le WUTAO, pour le ressentir, rien de mieux que de l’expérimenter !

 

 

 

 

 

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “Cette expérience qui m’a rendu(e) meilleur(e)” organisé par le blog Recouvrement Facile. Pour découvrir d’autres histoires inspirantes, cliquez ici.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Cette expérience qui m’a rendue meilleure : le WUTAO

  1. Bonjour Isabelle ! Je découvre cette pratique en lisant ton excellent article ! Ça donne envie d’essayer 🙂 Merci de nous partager cette belle expérience !

    1. Merci Claire ! C’est vrai que le WUTAO n’est pas encore très connu. Il y a régulièrement des stages d’initiation dans plusieurs grandes villes. Le prochain : à Dijon le dimanche 3 décembre pour ceux que cela intéresse. Je crois qu’il reste encore des places. Dommage, je ne pourrai pas y assister !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *